48ème jour de maquis

Monday 10 April 1944

Lundi de Pâques

Samedi le patron1 est enfin venu, pas jusqu’au camp d’ailleurs, mais je l’ai vu, nous avons pu discuter un bon moment ensemble et il doit revenir cette semaine avec le grand, “grand patron” nous rendre visite. Il m’a apporté du courrier et j’ai pu faire partir ma lettre.

En écrivant cette phrase je me rends compte mieux de tout ce que cela représente en ce moment pour moi. Au fur et à mesure qu’approche l’heure où doit arriver Jean Michel, j’ai plus de mal d’être loin de chez moi, de n’être pas présent à un moment où la présence de l’être aimé est si précieuse. Ces “vacances” de Pâques m’ont été très dures à ce point de vue là et hier surtout je ne me sentais guère en humeur de fête. En plus de ça, l’humeur du patron samedi était rien moins qu’encourageante et j’ai presque l’impression que le “cafard” est en train de s’emparer de moi. Si le débarquement n’arrive pas vite…

Je n’arrive pas à me mettre à écrire. Ou je dis des banalités et ça m’ennuie, ou je geins et je grogne. D’ailleurs il faut que je m’arrête, c’est le goûter. Écrirai-je mieux la prochaine fois?

1- Louis Picoche, le chef départemental du service maquis. Le « grand patron » dont il est question peu après est Frank Arnal, Duquesne, le président du Comité départemental de Libération du Var, et aussi chef régional du service de renseignements des MUR.

- : - : - : - : - : - : -

1 Comment

  1. Sébastien NANTZ a dit
    27 May , 2006 à 9:08 pm

    Bonjour et bravo pour ce site, il est plus intéressant et vivant de connaître les actions de la résistance par des résistants eux même que par de simples documentaires télévisés, qui d’ailleurs se font assez rare !

    N’oublions pas les risques et dangers qu’ont pris ces héros pour que nous vivions libre aujourd’hui. C’est toujours bien de se le remémorer.

    Encore bravo et tout mes voeux de bonne continuation pour ce site et à ceux qui l’ont fait.

    Je reviendrai, bien évidemment, relire ce journal fait par l’un de ces héros de la résistance.

    Sébastien NANTZ

Sorry, the comment form is closed at this time.

De Farigoule à Canjuers utilise wordpress 1.5.1.2 - theme © neuro 2003-2005